MA TÊTE QUI FAIT LA FÊTE La situation que nous sommes en train de reconstruire se trouve à la discothèque. Le moment que nous reconstruirons est un incident spécifique: Il s’agit de l’instant auquel il semble que le temps s’est arrêté. Notre fascination avec ce moment est la peur de perdre le contrôle sur les dimensions ‘temps’ et ‘espace’. À ce moment la tête interne s’élève du corps comme une petite hélicoptère; la tête et le corps sont détachés. Ceci est un moment métaphysique.*

De situatie die we gaan reconstrueren vindt plaats in de discotheek. Het moment dat we gaan reconstrueren is heel specifieke gebeurtenis: het is het moment waarop je het gevoel hebt dat de tijd stil staat. Onze fascinatie met dit moment is de angst dat men controle over de dimensies ‘tijd’ en ‘ruimte’ verliest. Op dit moment stijgt het interne hoofd op uit het lichaam als een klein helikoptertje; het lichaam en het hoofd raken los van elkaar. Dit is een metafysisch moment.

Une création théâtrale de Luca Szymkowiak et Eva Line de Boer
Régie et DJ - Eva Line de Boer
Surtitres - Tim de Paepe
Avec l'aide de Pick Up Club, Nienke 's Gravenmade et Florian Hellwig

2013


 



 


Volgende

Bekijk